La Tradition Prophétique

Recommandation de suivre la Tradition et le Coran

 

Ci-joint la serie de hadith sur le theme recommandation de suivre la tradition et le Coran du chapitre “La Tradition Prophétique”

 

D’après al-Irbadh Ben Sareya, le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) fit une exhortation dans laquelle il dit : (…) .

“Ayez crainte d’Allah, écoutez votre chef et obéissez-lui, fût-il un esclave. Qui de vous vivra, verra certes de multiples divergences. Vous n’aurez alors qu’à suivre ma tradition et celle des khalifes réguliers orthodoxes. Tenez-y fermement. Gardez-vous des innovations religieuses, car toute innovation (dans la religion) est égarement”. (Rapporté par Abu Dawud, at-Tirmidhi, Ibn Maja et Ibn Hibban) (page 29)

 

D’après Abi Churayh al-Khuza’i (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) parut au dehors et dit : “Ne témoignez-vous pas qu’il n’y a point de divinités à part Allah et que je suis Son messager ?” – “Si !” répondit-on. Il ajouta alors :

“Allah tient dans sa main un bout du Coran, vous-en tenez l’autre bout dans vos mains. Tenez-y donc, fermement pour ne jamais vous égarait ou périr”. (Rapporté par at-Tabarani) (page 29)

 

Ibn Mas’ud (qu’Allah l’agrée) a dit : “La modération dans l’observance de la tradition prophétique vaut mieux que l’assiduité dans l’innovation religieuse”. (Rapporté par al-Hakem) (page 29).

 

Abi Ayyub al-Ansari rapporte que le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) sortit, une fois, terrorisé et dit : “Obéissez-moi tant que je suis parmi vous; Je vous recommande par ailleurs, de suivre (les commandements) du Livre d’Allah, en faisant le licite et en interdisant l’illicite”. (Rapporté par at-Tabarani) (page 30)

 

Abdullah Ben Mas’ud (qu’Allah l’agrée) a dit : “Ce coran est intercesseur agréé auprès d’Allah. Il mène au paradis quiconque le suit, tandis que quiconque le délaisse ou le refuse, sera bousculé en enfer par le cou”. (Rapporté par al-Bazzar) (page 30) (faible mawqouf)

 

‘Abbes Ben Rabi’a rapporte avoir vu ‘Umar Ben al-Khattab (qu’Allah l’agrée) embrasser la pierre noire en disant : “Certes, je sais pertinemment que tu n’es qu’une pierre qui ne procure ni le bien, ni le mal. Et je ne t’aurais jamais embrasser si je n’avais vu le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) le faire”. (Rapporté par al-Bukhari, Muslem, Abu Dawud, at-Tirmidhi et an-Nasa’i) (page 30).

 

‘Urwa Ben ‘Abdullah Ben Quchayr, Mu’âwiya Ben Qurra rapporte d’après son père qu’il alla trouver le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) avec un groupe de Muzayna et qu’ils lui prêtèrent serment d’allégeance. Le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) avait le chemisier déboutonné. Alors, rapporte Mu’âweya, j’ai introduit ma main dans son chemisier et touché le sceau de la prophétie”. ‘Urwa dit : “Je n’ai jamais vu depuis, Mu’âweya et son fils sans que leurs chemisiers ne fussent déboutonnés, aussi bien en été qu’en hiver”. (Rapporté par Ibn Maja et Ibn Hibban) (page 31)

 

Zayd Ben Aslam rapporte qu’ayant vu ‘Umar, son chemisier déboutonné et que lui ayant demandé la raison, il lui répondit : “C’est qu’en fait, j’avais vu le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) le faire”. (Rapporté par Ibn Khuzayma et al-Bayhaqi) (page 31) (faible)

 

L’on rapporte qu’Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) venait faire la sieste sous un arbre situé entre Mekka et Médine et expliquait que le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) le faisait”. (Rapporté par al-Bazzar) (page 31)

 

On rapporte qu’Ibn ‘Umar (qu’Allah les agrées) se dirigeait vers un arbre se trouvant entre le Mecque et Médine et passait dessus la sieste. Il rapportait que le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) faisait cela“. (Rapporté par Al-Bazzar) (page 31)

 

Ibn Sirin rapporte : J’étais en compagnie d’Ibn ‘Umar (qu’Allah les agrées) à Arafat, puis je le suivis lorsqu’il allait accomplir la prière du zohr et celle d’al-Asr présidée par l’imam. Nous fîmes, ensuite, avec certains de mes compagnons, la station à ‘Arafat. Puis nous déferlâmes (al-Ifadha) avec l’imam jusqu’au détroit prés de Ma’zamayn. Là il s’arrêta. Nous fîmes de même croyant qu’il voulait faire la prière. Alors-celui qui lui tenait sa monture expliqua : “Il ne va pas prier. Il a plutôt évoqué qu’arrivé à cet endroit, le Prophète (sala Allahu ‘alayhi wa salem) avait fait ses besoins naturels; alors il voudrait faire autant“. (Rapporté par Ahmad) (page 32)

 

Serie de hadith précédente : recommandation de la pureté du dogme