L’imam Nawawi (rahimahou Allah) a dit :

« Les savants ont dit : La nuit du destin a été nommée comme ceci par rapport a ce qui est écrit pour les anges au niveau des destinées, des subsistances et des termes de vie qui auront lieu durant cette année (1).

Allah (Aza Wajal) dit :

(Traduction relative et approché)

-Durant cette nuit est décidé tout ordre sage- (2)

et Il (Aza Wajal) dit :

(Traduction relative et approché)

-Durant cette nuit l’esprit et les anges descendent avec chaque ordre- (3).

Le sens est qu’il apparaît aux anges ce qui va avoir lieu durant cette année et il leur est ordonné d’appliquer les tâches qui leur sont confiées ».
(Charh Sahih Mouslim, hadith n°1165)

(1) C’est à dire qu’il est écrit dans les feuillets des anges ce qui était auparavant écrit dans la Tablette préservée / Al Lawh Al Mahfoudh
(Voir Charh Al ‘Aqida Al Wasitiya de Cheikh Saleh Al Cheikh vol 2 p 328)

Pour plus d’informations à propos de la Tablette préservée / Al Lawh Al Mahfoudh voir le lien suivant: La foi dans Al-Lawh al-Mahfoûdh

(2) C’est une traduction rapprochée du sens du verset 4 de la sourate Ad Doukhan n°44.

(3) C’est une traduction rapprochée du sens du verset 4 de la sourate Al Qadr n°97.

D’après Sa’id Ibn Joubeyr, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit :

« Certes tu vois un homme qui marche dans les marchés alors que son nom est certes inscrit avec ceux des morts ».
Puis il a récité les versets :

(Traduction relative et approché)

-Nous l’avons certes fait descendre durant une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui averti. Durant cette nuit est décidé tout ordre sage-.
(Rapporté par Al Hakim dans Al Moustadrak n°3735 qui l’a authentifié. L’imam Dhahabi l’a approuvé et a ajouté qu’il est authentique selon les conditions de Mouslim et Cheikh Moqbil n’a pas émis d’objection à leurs jugement dans sa correction du Moustadrak)


عن سعيد بن جبير قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : إِنَّكَ لَتَرَى الرَّجُلَ يَمْشِي فِي الْأَسْوَاقِ وَقَدْ وَقَعَ اسْمُهُ فِي الْمَوْتَى ثُمَّ قَرَأَ : إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةٍ مُبَارَكَةٍ ، إِنَّا كُنَّا مُنْذِرِينَ فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ
(رواه الحاكم في المستدرك رقم ٣٧٣٥ و صححه ووافقه الذهبي و قال أنه على شرط مسلم و سكت عن حكمهما الشيخ مقبل في تحقيق المستدرك)

D’après Ibn Abi Najih, Moujahid (rahimahu Allah) a dit à propos de la parole d’Allah :

(Traduction relative et approché)

-Durant cette nuit est décidé tout ordre sage- :

Durant la nuit du destin ; Toutes les choses qui vont se passer durant l’année jusqu’à l’année suivante : la vie, la mort, ce qui est décrété comme subsistance, l’ensemble des malheurs.
(Rapporté par Ibn Jarir At Tabari dans son Tefsir vol 21 p 8 et authentifié par l’imam Ibn Hajar 4/255)


عن ابن أبي نجيح عن مجاهد في قول الله تعالى فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ قال: في ليلة القدر كل أمر يكون في السّنة إلى السّنة الحياة والموت يُقدر فيها المعايش والمصائب كلها
(رواه ابن جرير الطبري في تفسيره ج ٢١ ص ٨ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٢٥٥/٤)

D’après Ma’mar, Qatada (rahimahu Allah) a dit à propos de la parole d’Allah :

(Traduction relative et approché)

-une nuit bénie- :

Il s’agit de la nuit du destin ; -Durant cette nuit est décidé tout ordre sage- : Durant cette nuit il est décrété ce qui va se passer durant l’année jusqu’à l’année suivante.
(Rapporté par ‘Abder Razaq dans son Tefsir vol 2 p 205 et authentifié par l’imam Ibn Hajar 4/255)


عن معمر عن قتادة في قول الله تعالى لَيْلَةٍ مُّبَارَكَةٍ قال : هي ليلة القدر ؛ فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ قال : فيها يقضى ما يكون من السنة إلى السنة
(رواه عبد الرزاق في تفسيره ج ٢ ص ٢٠٥ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٢٥٥/٤)

D’après Muhammad, ‘Ikrima (rahimahu Allah) a dit :

On permet aux gens d’aller faire le hajj durant la nuit du destin. Il sont inscrits par leurs noms et aucun de ceux qui aura été inscrit durant cette nuit ne sera ommis, personne ne sera ajouté et personne ne sera enlevé.
Puis il a récité :

(Traduction relative et approché)

-Durant cette nuit est décidé tout ordre sage-.
(Rapporté par ‘Abder Razaq dans son Tefsir vol 2 p 205 et authentifié par l’imam Ibn Hajar 4/255)


عن محمد قال عكرمة : يُؤذن للناس بالحج ليلة القدر فيُكتبون بأسمائهم لا يغادر أحدًا ممن كُتب تلك الليلة لا يُزاد فيها ولا يُنقص منهم ؛ ثم قرأ : فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ
(رواه عبد الرزاق في تفسيره ج ٢ ص ٢٠٥ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٢٥٥/٤)